Les traditions en Provence

Non classé

Lavande en train de sécher

En France, chaque région possède des coutumes et des traditions qui traversent les siècles grâce à une transmission préservée au fil du temps. Découvrez aujourd’hui les traditions provençales mais aussi les légendes qui font l’identité de notre région tout au long de l’année.

Costumes et tissus provençaux

Emblématique de notre région, le costume de l’arlésienne est reconnaissable entre mille. À l’occasion de fêtes traditionnelles, les femmes provençales d’aujourd’hui le portent encore avec fierté. 

Élégant, féminin et coloré, le costume arlésien a évolué à travers les époques. Symbole d’une identité provençale, il a inspiré le grand couturier arlésien Christian Lacroix pour ses créations haute-couture. Sobre ou coloré, en velours ou en soie, on le reconnaît à son cache-cœur de dentelle blanche serré sur le corsage et au long tablier sur la jupe. Des bas de soie et des souliers plats ou à talon complètent la tenue.

Mais il manque encore un élément essentiel. En effet, les bijoux viennent parfaire le costume. Ils se transmettent de mère en fille et les boucles d’oreille sont réservées aux femmes mariées. En outre, les cheveux doivent être longs et relevés pour accueillir la coiffe (différente selon les villages).

Cette coiffe est recouverte d’un ruban de soie d’un 1.50 m destiné à faire 3 fois le tour de la tête. Vous conviendrez que c’est une technique qui demande une certaine patience ! 

Jupes en tissu Provençal

De même, un autre tissu symbolise une tradition de Provence, il s’agit du boutis dont la fabrication est à la fois un art et une technique. Le retour à la mode du boutis est largement dû à la mode du couvre-lit à l’ancienne. Plus de 1000 heures de travail sont nécessaires pour réaliser un carré de 1,50 m de côté. 

Fêtes votives

C’est lors des fêtes votives dans les villages de Provence que l’on croise ces superbes charrettes décorées. Garnies de fleurs et de feuillages, elles défilent dans les villages lors des fêtes des confréries comme celle de la Saint-Eloi. Elles sont tirées par des chevaux de traits attelés dont le nombre varie entre 20 à 50. Ces chevaux sont richement harnachés : brides et colliers ornés de houppes de laine, rubans, pompons et plumes, grelots et clochettes. 

Chaque cheval est tenu par un charretier en tenue traditionnelle. Il porte un pantalon assez ample, une chemise claire à rayures, un gilet et un chapeau à petits bords. 

À Saint-Rémy-de-Provence au mois de juin, une importante fête traditionnelle a lieu. Des centaines de moutons traversent la ville pour le plus grand bonheur des visiteurs ! Cette fête de la transhumance évoque les départs des troupeaux vers les alpages dans la Provence d’antan. 

Traditions sportives

S’il est une tradition sportive provençale connue dans le monde entier, c’est bien le jeu provençal, plus connu sous le nom de pétanque ! Les jeux de boules restent attachés à la Provence et ils se pratiquent toute l’année au cœur des villages.

Une autre tradition anime les villages de Provence entre mars et novembre : la course camarguaise. Il s’agit d’une coutume sportive dans laquelle les participants tentent d’attraper les objets – appelés attributs – fixés sur les cornes d’un taureau. 

Lorsque la porte du toril s’ouvre et que le taureau s’élance dans l’arène, les spectateurs retiennent leur souffle. Les courageux razeteurs devront faire preuve d’adresse et de rapidité pour ôter les attributs à l’animal sans se blesser.

Et rassurez-vous, l’animal n’est aucunement blessé ni maltraité, au contraire, il est le roi de l’arène ! 

De même, l’arrivée des taureaux dans les villages constitue un événement pour les habitants comme pour les visiteurs. On appelle abrivado ou bandido ce moment où les gardians traversent le village en encadrant les taureaux. 

Abrivado bandido dans les rues d'un village Provençal

Traditions culinaires

S’il fallait imaginer un repas composé de spécialités provençales, nous commencerons par vous offrir quelques toasts de tapenade ! Cette purée d’olives vertes ou noires fait le bonheur des apéritifs estivaux !

Nous pourrions aussi tremper des crudités dans un ramequin d’anchoïade, puis servir un aïoli à base de morue. À moins que vous ne préfériez une délicieuse bouillabaisse ou une soupe au pistou garnie d’ail et de basilic frais. Toute la Provence réunie dans un seul bol ! Bien sûr, il est préférable d’aimer l’ail ! 

Une autre spécialité culinaire provençale accompagne viandes et poissons, on la dit niçoise mais elle s’est exportée dans toute la région. Vous aurez reconnu la ratatouille ! Et pour accompagner la daube provençale, des panisses peuvent être proposés (galettes de farine de pois chiches). 

Non, nous n’avons pas oublié les petites douceurs appréciées en fin de repas, rassurez-vous ! Pour terminer ces repas traditionnels provençaux, vous aurez le choix ! Entre la tarte tropézienne, quelques calissons d’Aix-en-Provence ou des fruits confits fabriqués à Apt dans le Luberon.

Pour Noël : des santons, du blé et 13 desserts

La préparation et la décoration de la crèche est un événement dans les familles provençales. Mais ce qui fait tout l’intérêt de cette installation solennelle, ce sont surtout ces petits personnages en terre cuite appelés santons. Ceux-ci représentent la sainte famille mais aussi des figures de la vie provençale.

Dans toute la Provence, à la Sainte-Barbe (le 4 décembre), on place des grains de blé dans une soucoupe. À Noël, le blé, devenu vert et touffu sera disposé sur la table ou autour de la crèche. Une bonne pousse est signe d’abondance et de prospérité. Pour dresser la table, il existe aussi quelques règles à respecter. Il faudra poser 3 nappes blanches les unes sur les autres, poser 3 bougies blanches et ajouter du houx à boules rouges.

Tradition des 13 desserts de Noël en Provence : calisson et amandes

Enfin, la Provence est sans doute la seule région de France où l’on se partage 13 desserts après le repas de Noël. Les voici au grand complet : noix, figues séchées, raisins secs, dattes, pâte de coing, fruits confits, pompe à huile, nougat blanc, nougat noir, nougat rouge, calissons, orange, melon d’eau. Vous pourrez les déguster dans l’ordre que vous voudrez ! Veuillez retrouver nos articles sur les desserts Provençaux et les confiseries.

Voilà ! Les traditions de Provence n’ont plus de secrets pour vous ! 

Pour votre recherche immobilière en Provence, nous vous attendons dans l’une de nos agences Janssens Immobilier Knight Franck en Provence. 

Découvrez ici nos propriétés de prestige à vendre.

Besoin d’aide dans votre projet immobilier ?

Contactez-nous Retour en haut